Avenir Forêt dans les médias (presse, radio, télévision, internet)

sam.

02

déc.

2017

Avenir Forêt est interviewé par le journal "le Lot en Action" lors d'un martelage à Branceilles (19)

En octobre, Pierre et Susanne du groupement forestier Avenir Forêt étaient à Branceilles (19), sur un terrain d'environ 7 hectares semi-boisés, pour une séance de martelage chez Fanny, charpentière à l'ancienne sensible aux écosystèmes d'où elle tire sa matière première pour la réalisation de ses créations (charpentes, terrasses, menuiseries).

 

L'occasion d'un entretien avec le journal "Le Lot en Action" afin de sensibiliser le plus grand nombre à notre manière d'aborder la forêt et l'exploitation forestière.

 

Un grand merci à Véronique pour ce très bon article, sensible et précis.

En octobre, Pierre et Susanne du groupement forestier Avenir Forêt étaient à Branceilles, sur un terrain d'environ 7 hectares semi-boisés, pour une séance de martelage.

 

 

 

Un arbre « martelé » est un arbre destiné à être coupé. Il est marqué à l'aide d'un marteau forestier, sorte de hachette à deux parties : l'une dotée d'un tranchant qui permet d'enlever un morceau d'écorce pour obtenir un « flashis », l'autre étant doté d'un « poinçon » particulier à chaque forestier, qui sera apposé sur le « flashis ». Si certains utilisent plutôt de la peinture écologique à la place du marteau, le terme lié à l'outil est toujours de mise.

 

 

 

Le forestier qui désigne les arbres à abattre décide selon un certain nombre de critères : âge, taille, conformation de l'arbre, densité du peuplement forestier, etc. Contrairement à ceux qui pratiquent les coupes rases en abattant simultanément tous les arbres d'une parcelle, Pierre et Susanne pratiquent la sylviculture irrégulière :

« Nous appliquons dans la mesure du possible une sylviculture qui tient compte du fait que le vrai capital productif de la forêt est l’écosystème et le sol. Nous récoltons donc progressivement les arbres en ayant en permanence un couvert forestier présent. Pour ce faire il faut donc à terme disposer d’arbres de toutes les tailles simultanément : arbres de quelques années appelés « semis » qui forment « la régénération naturelle », de jeunes arbres de quelques dizaines de cm de diamètre, d’arbres moyens de 30 à 50 cm de diamètre et ainsi de suite jusqu’à 80 cm de diamètre... La gestion en futaie irrégulière permet de toujours garder un couvert forestier et un écosystème fonctionnel avec une intégrité et une résilience forte. »

 

 

 

 

Pendant leur visite à Branceilles, Pierre et Susanne se sont rendus dans les bois, accompagnés des propriétaires du lieu pour les aider à distinguer les différentes espèces présentes, arbres ou plantes, la nature du sol, la diffusion de la lumière dans le sous-bois, etc. Puis, tenant compte de l'usage qui sera fait du bois et des variétés que les propriétaires souhaitent favoriser, ils ont martelé les arbres à couper.

 

 

 

 

Pour en savoir plus

 

 

Avenir Forêt, basé à Sainte-Féréole (Corrèze), a été créée en 2013 en tant que société civile immobilière à but non commercial par un couple franco-allemand d’ingénieurs forestiers passionnés de sylviculture et proches de la nature. Aujourd’hui Avenir Forêt regroupe 95 associés qui possèdent collectivement 250 hectares de forêts diversifiées entre Ussel (Corrèze), Aurillac (Cantal), Cazals (Lot), Najac (Aveyron) et Limoges (Haute-Vienne).

 

 

Site : www.avenirforet.com

 

 

 

 

La futaie irrégulière, y compris dans sa version « jardinée », est pratiquée depuis longtemps dans les massifs résineux de montagne (Jura, Savoie, Vosges, Auvergne). Son développement dans les feuillus est plus récent. Cependant, ce terme est associé de façon inconsciente à la forêt éternelle, résurgence rassurante du bon sens ancestral dans un monde marqué par le court terme et un pays traumatisé par la tempête de 1999.

 

Site du CRPF : http://bit.ly/2mcXpXI

 

0 commentaires

ven.

17

nov.

2017

Avenir Forêt fait la UNE du journal La Montagne.

Le quotidien régional La Montagne a fait sa UNE sur notre chantier de débardage à cheval avec une pleine page qui décrit de manière précise et très bien écrite les grands principes de notre GF.

 

Une belle manière de faire découvrir notre mode de fonctionnement au quelques 160.000 lecteurs quotidiens du journal régional qui couvre les 7 départements du Limousin et de l'Auvergne.

 

Merci à Eric Porte pour son initiative et cette belle et inattendue mise en valeur de notre travail.

la montagne internet.pdf
Document Adobe Acrobat 280.5 KB
0 commentaires

ven.

17

nov.

2017

Avenir Forêt à l'honneur sur France 3

A l'occasion d'un chantier de débardage à cheval dans notre forêt de Feyt, les journalistes de France 3 ont réalisé un sujet sur Avenir Forêt.

 

Les prises de vues montrent bien les avantages le faible impact au sol de ce type de débardage.

1 commentaires

ven.

20

oct.

2017

Avenir Forêt a été invité à l'émission "Le petit écho de la forêt" sur la radio Antenne d'Oc

Avenir Forêt a eu l'immense plaisir d'être invité par Yann Clément (technicien du CRPF Occitanie) pour s'exprimer lors de l'émission mensuelle sur la forêt qu'il anime sur la radio locale du Lot, Antenne d'Oc.

 

Un très bon moment qui nous a permis de nous présenter, de parler de futaie irrégulière et même de faire passer quelques messages ;)

 

Un grand merci à Maé pour sa gentillesse et son professionnalisme qui a géré la réalisation de l'émission.

0 commentaires

jeu.

16

mars

2017

Avenir Forêt fête la journée internationale des forêts en partenariat avec le Rotary Club et des écoles du sarladais.

En partenariat avec le Rotary Club de Sarlat Périgord Noir, Avenir Forêt a profité de la journée internationale des forêts pour sensibiliser les petits et les grands aux écosystèmes forestiers et à la sylviculture irrégulière, douce et proche de la nature.

 

Ainsi une trentaine de personnes ont pu échanger avec les gérants lors d'une conférence-débat qui s'est tenu au cinéma Rex de Sarlat.

 

Puis nous avons planté plusieurs des arbres avec les écoliers de Daglan (Dordogne).

 

D'autres écoles ont également participé à l'opération.

0 commentaires

ven.

17

févr.

2017

Avenir forêt est à la Une du site de BoisLim : l'interprofession des métiers du Bois en Limousin

Chaque mois la lettre mensuelle de l'interprofession des métiers du bois en Limousin BoisLim mets à l'honneur une entreprise avec sa rubrique "zoom sur".

 

Celle du mois de février 2017 fait connaître Avenir Forêt auprès d'un public de professionnels.

Merci pour cette belle rencontre qui nous a enrichi notre connaissance de la filière et nous permettra certainement d'étendre notre réseau de partenaire en vue d'améliorer la commercialisation de nos bois.

0 commentaires

sam.

21

janv.

2017

Avenir Forêt passe sur France 3

A l'occasion du lancement du fond forestier en Limousin, les journalistes de France 3, rencontrés sur place, ont souhaité visiter une des forêts du groupement forestier Avenir Forêt.

 

Évidemment les propos tenus devaient être en lien avec l'évènement qui faisait l'actualité et ne sont pas, disons, très représentatifs ou cohérents avec l'esprit d'Avenir Forêt.

 

L'exercice de style a été en tous cas plutôt drôle à vivre.

 

Nous remercions le duo de jeunes journalistes qui ont pris le temps de s'aventurer en forêt pour y être sensibilisés à la futaie irrégulière.

 

Merci à l'excellent et sensible Adrien Combeau qui exploite notre parcelle en ce moment et qui a bien voulu se prêter au jeu.

0 commentaires

dim.

11

déc.

2016

Avenir Forêt est dans le magazine Happinez de décembre 2016

Les lecteurs du magazine Happinez vont avoir le plaisir de lire une brève à propos du groupement forestier Avenir Forêt dans le n°22 du mois de décembre 2016.

Le magazine bimensuel Happinez est actuellement vendu à 65.000 exemplaires, et présente une forte progression (+15%).

Et déjà plusieurs futurs associés.

0 commentaires

mar.

04

oct.

2016

Interview à Radio Vassivière lors de la fête de la montagne limousine.

Les 24 et 25 septembre se tenait la deuxième édition de la fête de la montagne limousine à La Nouaille dans la Creuse sur le plateau de Millevaches.

 

Plusieurs centaines de personnes ont pu échanger et partager lors de week-end festif et militant.

 

Avenir forêt a tenu un stand, Susanne BRAUN a participé à la table ronde "Quel avenir pour la forêt sur le plateau ?" et Pierre DEMOUGEOT a été interviewé par radio Vassivière qui avait un studio mobile en plein air.

 

De belles rencontres, quelques nouveaux associés et beaucoup d'énergie pour la suite.

Un grand merci aux organisateurs !

0 commentaires

jeu.

22

sept.

2016

La revue "S!lence" parle d'Avenir Forêt

A l'occasion d'un dossier spécial (n° 449, octobre 2016) consacré à la forêt, la revue mensuelle nationale "S!lence" a parlé entres autres du groupement forestier Avenir Forêt.

Une belle occasion de se faire connaître auprès des 5.500 abonnés de cette revue écologiste, alternative, altermondialiste et non-violente basée à Lyon et qui existe depuis 1982.

0 commentaires

lun.

12

sept.

2016

Avenir Forêt passe sur France Inter

Philippe Bertrand et l'émission "Carnets de campagne" font une halte en Dordogne.

 

C'est l'occasion de parler un peu des forêts et de notre groupement forestier écologique.

0 commentaires

ven.

19

juin

2015

Le petit écho de la forêt parle d'Avenir Forêt

La radio associative locale du Lot, Antenne d’Oc, s’est intéressée au groupement forestier Avenir Forêt par l’intermédiaire de son spécialiste des forêts, Yann Clément.

Yann est le technicien du centre régional de la propriété forestière de Midi-Pyrénées (CRPF) qui s’occupe du Lot.


Son enthousiasme communicatif et son ouverture d’esprit lui permettent d’animer tous les mois « Le petit écho de la forêt » qui transporte ses fidèles et nombreux auditeurs sous les canopées de toutes feuilles.


Ces émissions sont toutes téléchargeables ici et nous vous présentons ci-dessous l’extrait de celle de mai 2015 nous concernant.

0 commentaires

mer.

11

mars

2015

Interview sur le site l'Yonne l'autre

Quelles forêts pour demain ?
Interview des gérants du groupement forestier écologique « Avenir Forêt »

 

http://yonnelautre.fr/spip.php?article8511

0 commentaires

mer.

28

janv.

2015

La sylviculture irrégulière : une gestion forestière écologique

Une proposition nous a été faite de publier un article sur l'annuaire d'articles Dmoz. Pour y répondre, nous avons rédigé un texte pour expliciter notre choix de favoriser la sylviculture irrégulière comme mode de gestion écologique des forêts. Ceci nous a permis de formuler clairement nos visions scientifiques et techniques en faisant un effort de vulgarisation. Cet article vient d'être accepté par le comité de relecture de Dmoz et nous vous le proposons ci-dessous. Il est ici agrémenté de différentes photos de futaies irrégulières.

http://www.dmoz.fr/economie/la-sylviculture-irreguliere-une-gestion-forestiere-ecologique/

La sylviculture irrégulière : une gestion forestière écologique.

Une forêt est un écosystème très riche du fait du grand potentiel d’habitats qu’il possède. En effet, les arbres qui le structurent permettent à cet écosystème de se développer en hauteur sur plusieurs dizaines de mètres. Donc le volume et la diversité des habitats disponibles pour les différents organismes vivants (végétaux, animaux, champignons, bactéries, etc) sont d’autant plus grands. Comme la plupart des écosystèmes terrestres, son véritable capital est son sol (« terre » présente entre la roche et la surface) qui fait figure de réserve de matière organique et lui fourni une résistance aux éventuels accidents qui peuvent survenir (incendie, tempête, sècheresse). Ce sol qui peut parfois mettre des milliers d’années à s’accumuler, a besoin pour se maintenir en bon état de la végétation qui le recouvre. Ainsi les racines tiennent le sol, les végétaux et les feuilles le protègent du ruissellement et de l’érosion, la forêt maintien un microclimat sous la canopée des arbres. En effet, en forêt il ne fait jamais vraiment sec et il n’y a jamais vraiment de vent.

 

Après cette introduction très simplifiée de ce qu’est un écosystème forestier, vous comprenez facilement l’importance cruciale de garder constamment des arbres sur pied sur une parcelle forestière et de ne jamais « mettre à nu » le sol forestier. C’est-à-dire de ne jamais avoir de période où tous les arbres sont coupés (« coupe rase » ou « coupe à blanc »). Cette pratique est extrêmement nuisible bien que transitoire. Vous imaginez bien qu’entre « avant » et « après » cette coupe, l’écosystème est radicalement détruit et souvent complètement remplacé par un écosystème différent et pas forcément adapté. Par exemple cela peut-être une plantation pure de résineux sur une grande surface (uniquement des arbres de la même espèce de pin). Certes d’autres espèces d’êtres vivants s’y trouveront fort aise mais la diversité et le sol s’en trouveront très affaiblis.

 

Ce modèle productiviste consiste dans le pire des cas à couper tous les arbres sur une grande surface, à détruire les souches, à broyer le sol sur 20 cm, à planter en ligne des plants (petits arbres) élevés en pépinière puis à entretenir (broyer) régulièrement entre les lignes de la plantations, etc. Ce modèle est donc évidemment très créateur d’emploi (à chaque étape) et est logiquement très largement promu. Il est à noter tout de même que ce modèle à été banni dans les forêts publiques allemandes depuis plus de 20 ans…

 

Avec ces éléments à l’esprit nous arrivons donc à aborder ce que peut-être une sylviculture (culture des arbres) écologique. Nous précisons tout de suite que nous sommes très pragmatiques, absolument pas dogmatiques et tout à fait intéressés par le rendement de la forêt afin d’en vivre (rendement toujours faible dans l’absolu en comparaison avec d’autres secteurs : TRI(1)~2 et 4%). Il n’est pas ici question de « naturalité » de la forêt, l’immense majorité des forêts d’Europe est fortement marquée par la main de l’homme et depuis plusieurs siècles. Ce mode de gestion l’assume complètement.

 

Ainsi nous appliquons dans la mesure du possible une sylviculture qui tient compte du fait que le vrai capital productif de la forêt est l’écosystème et le sol. Nous récoltons donc progressivement les arbres en ayant en permanence un couvert forestier présent. Pour ce faire il faut donc à termes disposer d’arbres de toutes les tailles simultanément : arbres de quelques années appelés « semis » qui forment « la régénération naturelle », de jeunes arbres de quelques dizaines de cm de diamètre, d’arbres moyens de 30 à 50 cm de diamètre et ainsi de suite jusqu’à 80 cm de diamètre. Cette taille est la limite acceptée par la plupart des installations des scieries françaises. Ces arbres peuvent êtres répartis selon une mosaïque de surfaces de 0,5 hectares par exemple (carré de 70 mètres de côté) ou encore complètement mélangés (« pied à pied »). L’ensemble de ces modes de gestion sont appelés « futaie irrégulière », la futaie désignant l’ensemble des arbres et irrégulière précisant qu’ils sont d’âges différents. Ceci s’oppose à la « futaie régulière » décrite précédemment dans le modèle productiviste où tous les arbres ont le même âge puisque tous plantés en même temps. La gestion en futaie irrégulière permet de toujours garder un couvert forestier et un écosystème fonctionnel avec une intégrité et une résilience forte. A cela il est possible de rajouter quelques ficelles du métier et quelques bonus : canaliser le passage des machines (porteurs et débardeurs qui viennent ramasser les troncs abattus pour les amener en bord de route) sur des tracés balisés et fixes (chemins d’exploitation ou cloisonnement) afin de tasser les sols sur des surfaces les plus réduites possibles ; intervenir en temps secs pour réduire ces tassements ; garder des arbres morts au sol et sur pied qui servent de réserves d’eau et de biodiversité. Il est clair que ces modes de gestion sont techniquement plus complexes et nécessitent des personnels formés. Pour autant toutes les nouvelles générations de techniciens forestiers français sont capables de le faire.

 

Même sur le court terme les rendements de ce mode irrégulier de gestion sont au moins aussi productifs voir plus que la méthode dite « productiviste »(2). Cela se comprend intuitivement par le fait que la croissance des arbres est dépendante de l’énergie lumineuse qu’elle reçoit (photosynthèse). La surface de réception de la canopée d’une futaie régulière est plate et est donc moins importante que celle d’une futaie irrégulière présentant des creux et des bosses. De plus les risques sont moindres car la monoculture est structurellement fragile face aux tempêtes comme en 1999 (risque climatique) et biologiquement risquée car elle attire les ravageurs (risque sanitaire). La sylviculture « écologique » réduit fortement les investissements au départ, ce qui lui permet largement de rivaliser en rentabilité finale. Au-delà de tous ces arguments techniques et économiques, une forêt est d’abord et surtout un bel endroit où l’on aime se promener et où l’on se sent bien, un écosystème vivant auquel on s’attache.


(1)       TRI : Taux de Rentabilité Interne (d’un placement) = pourcentage de bénéfice annuel     par rapport au capital investi

            http://fr.wikipedia.org/wiki/Taux_de_rentabilit%C3%A9_interne

 

(2)       http://www.crpf.fr/Bretagne/pdf-information/Futaie-irreguliere.pdf
            http://www.agroparistech.fr/coursenligne/sylviculture/Jardinage.pdf

 

Lien : www.avenirforet.com

Nous pouvons ajouter que les forêts en photos présentent des futaies irrégulières dites "pied à pied". Ce type de forêt est l'objectif de la conversion des forêts de Limoges et d'Aurillac qui sont actuellement des futaies régulières. La forêt d'Ussel est déjà une futaie irrégulière mosaïque dont la structure sera conservée.

3 commentaires

jeu.

28

août

2014

Visibilité d'Avenir forêt sur Google au 1er septembre 2014

Après quelques mois le site a permis au groupement forestier Avenir d'être bien référencé sur Google. Le site sort également bien sur les premières pages d'autres moteurs de recherche (Qwant, Bing...). Le site internet "avenirforet.com" voit passer cinq personnes par jour en moyenne.

Ainsi le groupement forestier Avenir Forêt sort sur la première page de Google pour les mots clefs suivant:

 

- "groupement forestier"                               8ème place

- "groupement forestier écologique"            quatre premières places

- "avenir forêt"                                              2ème et 4ème place

 

Recherche Google pour "groupement forestier"
Recherche Google pour "groupement forestier"
Recherche Google pour "groupement forestier écologique"
Recherche Google pour "groupement forestier écologique"
Recherche Google pour "avenir forêt"
Recherche Google pour "avenir forêt"
0 commentaires

jeu.

28

août

2014

Un article sur Avenir Forêt sur AgoravoxTV

Un article sur le groupement forestier Avenir Forêt est paru sur le site d'information vidéos "AgoravoxTV".

http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/creation-d-un-groupement-forestier-46486

La Une du site "agoravoxTV" du 28 août 2014
La Une du site "agoravoxTV" du 28 août 2014
Article de agoravoxTV sur le groupement forestier Avenir Forêt
Article de agoravoxTV sur le groupement forestier Avenir Forêt
0 commentaires

jeu.

24

juil.

2014

Avenir forêt à la une du site web "Yonne l'autre"

Le site d'information alternatives et militantes "Yonne l'autre" nous consacre un article en une du site. Nous avons pu y présenter le groupement forestier Avenir Forêt et faire le point sur son avancement.

http://yonnelautre.fr/spip.php?article5917

La Une du site "Yonne l'autre" du 24 juillet 2014.
La Une du site "Yonne l'autre" du 24 juillet 2014.
0 commentaires

jeu.

29

mai

2014

La forêt pour passion

Le journal quotidien régional "Sud-ouest" a consacré un article au groupement forestier Avenir Forêt le 29 mai 2014.

0 commentaires

jeu.

27

mars

2014

Avenir Forêt passe sur France Culture

 

Avenir Forêt est à l'honneur sur la radio France culture !

 

Un reportage d’une dizaine de minutes a été consacré au groupement forestier Avenir Forêt dans l'émission "sur la route" spéciale forêts du limousin du vendredi 28 mars 2014.

 

Durant le passage de l’émission dans le Limousin, nous avons pu leur faire visiter notre forêt de Limoges afin de parler biodiversité, exploitation forestière et groupement forestier écologique.

Les journalistes de france culture en pleine interview de Susanne BRAUN cogérante du groupement forestier Avenir Forêt.
Les journalistes de france culture en pleine interview de Susanne BRAUN cogérante du groupement forestier Avenir Forêt.
Interview du groupement forestier Avenir Forêt par France culture.
Interview du groupement forestier Avenir Forêt par France culture.
Interview du groupement forestier Avenir Forêt par France culture.
Interview du groupement forestier Avenir Forêt par France culture.
0 commentaires

jeu.

21

nov.

2013

Suivez le groupement forestier Avenir Forêt sur Twitter.

 

 

Le groupement forestier Avenir Forêt vient d'ouvrir son compte Twitter @avenirforet.

 

 

0 commentaires

jeu.

21

nov.

2013

Avenir Forêt arrive sur Facebook

 

Le groupement forestier Avenir Forêt est désormais sur le plus grand réseau social mondial : Facebook. N'hésitez pas à partager son profil !

 

Lien vers le profil Facebook du groupement forestier Avenir Forêt
Profil facebook du groupement forestier Avenir Forêt
0 commentaires

Coordonnées

Coulié
19270
Sainte-Féréole

avenir.foret@gmail.com


06 44 75 37 22

Réseaux sociaux

Partagez !