dim.

11

nov.

2018

Avenir Forêt a participé aux rencontres régionales du RAF en Limousin.

Les 9 et 10 novembre 2018 se tenaient dans le superbe cadre du château de Ligoure sur la commune de "Le Vigen" (87), les premières rencontres régionales en Limousin du réseau pour les alternatives forestières.

 

Ces deux jours d'échanges intenses entre des propriétaires, de nombreux professionnels de la forêt (gestionnaires) et du bois (charpentiers) ont permis de poser les bases de collaborations futures notamment dans l'idée de faciliter des filières courtes et complètes de vente et de transformation de bois issus de forêts à couvert continu.

 

La visite d'une superbe parcelle forestière a aussi permis d'échanger sur le terrain de différentes visions, techniques et approches de la sylviculture à couvert continu.

 

Merci aux organisateurs et particulièrement à Anne et Emelyne.

0 commentaires

ven.

07

sept.

2018

Avenir Forêt réalisera une journée de découverte de la forêt dans le cadre du centre agroécologique du Battement d'Ailes le samedi 3 novembre 2018

Le samedi 3 novembre 2018, Avenir Forêt étoffe encore un peu plus la déjà très complète programmation du centre Agroécologique du Battement d'Ailes situé à Cornil entre Brive et Tulle.

 

Cette journée permettra au grand public de s'initier à la biologie des arbres, au fonctionnement et à la biodiversité des écosystèmes forestiers ainsi qu'à la sylviculture à couvert continu.

0 commentaires

dim.

29

juil.

2018

Avenir Forêt a participé aux rencontres de la forêt de Faux-la-Montagne

Le village de vacances d'EDF abandonné du Lac du Chammet à Faux-la-Montagne (Creuse) a accueilli pendant une semaine les rencontres de la forêt.

 

Ainsi plusieurs dizaines de personnes ont pu faire des sorties en forêts, assister à des conférences, écouter des lectures, assister à des concerts, et surtout vivre et s'organiser en communauté le temps d'une semaine bucolique sur les rives du Lac du Chammet.

 

Avenir Forêt a pu faire (re)découvrir les principes de sa vision sylvicole à 25 personnes qui ont pu réfléchir ensemble au devenir d'un peuplement de douglas de 70 ans bénéficiant d'une régénération pléthorique mais aussi observer une parcelle de pré qui a été recolonisée par la forêt depuis 70 ans et qui présente une structure naturellement irrégulière et diversifiée (chênes, douglas, épicéas, mélèzes, hêtres, sorbier, etc).

 

A noter la grande "Marche pour la forêt" qui se déroulera partout en France à l'initiative des personnels de l'Office Nationale des Forêts (ONF) qui tire la sonnette d'alarme à propos des projets de :

- privatisation de la gestion des forêts publiques

- vente des forêts domaniales

- surexploitation des forêts publiques au détriment des usages multiples et variées qui bénéficient à tous les citoyens et à l'intérêt général.

Un des trajets de cette marche passera en Corrèze entre le 10 et le 20 octobre 2018.

 

Un grand merci au collectif des organisateurs et tout particulièrement à Angelo pour sa gentillesse et sa sérénité à toute épreuve.

0 commentaires

mar.

26

juin

2018

Avenir Forêt était présent à Euroforest du 21 au 23 juin 2018.

Grâce à son partenariat avec l'entreprise danoise DRALLE de mesure de piles de bois, Avenir Forêt a pu être présent sur une des plus grande foire forestière d’Europe: Euroforest.

 

La 8ème édition de cette foire internationale a réuni 42.000 visiteurs à Saint-Bonnet de Joux (71) en pleine forêt.

 

Cela nous a permis de créer de bons contacts, de se faire connaître.

 

C'est aussi une bonne manière de rencontrer des forestiers d'autres régions de France.

 

La prochaine c'est dans 4 ans.

0 commentaires

lun.

04

juin

2018

AG du RAF sur le site des charpentiers à l'ancienne du collectif CopeauXcabanas aux Eyzies (24)

Le 2 juin 2018, le site du collectif de charpentiers à l'ancienne CopeauXcabanas situé aux Eyzies-de-Tayac en Dordogne a accueilli l'assemblée générale 2018 du réseau pour les alternatives forestières (RAF).

 

Au-delà des rapports annuels, des ateliers circuits-courts et sylviculture douce ont eu lieu.

 

Un grand merci aux organisateurs et à nos hôtes qui ont su gérer un afflux important de personnes.

0 commentaires

lun.

04

juin

2018

Avenir Forêt a participé à la tournée Prosilva en Limousin le 1er juin à Château-Chervix (87)

Avenir Forêt a passé une superbe journée en compagnie du groupe prosilva Auvergne-Limousin qui comptait ce 1er Juin une quarantaine de personnes mêlant professionnels et particuliers.

 

L'association prosylva promeut depuis près de 30 ans la sylviculture à couvert continue et proche de la nature.

 

Cela a été l'occasion de discuter de manière libre et transparente sur différentes pratiques et parcelles à Château-Chervix en Haute-Vienne.

 

Au menu, balivage de taillis de châtaigniers, annelage de plantations de chêne rouge et enrichissements diversifiés par placeaux.

 

Merci aux gestionnaires forestiers qui ont organisés l'évènement: Arbogest, David Puyraimond et Bruno Gallion.

 

Vive la forêt à couvert continu et vivement la prochaine !

Présentation de la journée
Invitation Pro Silva Auvergne-Limousin p
Document Adobe Acrobat 275.4 KB
0 commentaires

ven.

18

mai

2018

Pour la première fois en France, Avenir Forêt réalise le test grandeur nature d'un appareil de mesure des piles de bois inventé par l'entreprise danoise DRALLE.

Avenir Forêt a un partenariat avec l'entreprise danoise DRALLE qui commercialise un appareil innovant de mesure des piles de bois.

 

Nous l'avons testé en avant première sur nos propres piles de bois avec un acheteur.

 

Et le résultat est concluant, 5 minutes par pile pour 2,5% de différence avec la mesure manuelle, en attendant la mesure scierie.

 

Cet outil qui permet de générer des données numériques est relié directement au système informatique logistique des entreprises pour fluidifier les processus.

 

Avenir Forêt sera donc présent du 21 au 23 juin 2018 sur le salon forestier EUROFOREST (Saint-Bonnet de Joux, 71) pour présenter pour la première fois en France le système de mesure de piles de bois "sScale" crée par DRALLE.

 

Pour plus de détails lisez l'article suivant :

https://www.the-forest-time.com/fr/la-foret-a-lere-du-numerique

 

Ou la brochure téléchargeable ci-dessous.

Documentation DRALLE, mesure de piles de bois sScale
brochure sScale.pdf
Document Adobe Acrobat 604.9 KB
0 commentaires

ven.

17

nov.

2017

Avenir Forêt anime une projection-débat au cinéma La Fabrique de Saint-Astier

A l'initiative conjointe du centre culturel "La Fabrique" de Saint-Astier (24) et de l'association "Avec des fleurs, des Feuilles et des Plantes" qui entre autres gère "le Verdier Fleuri", Pierre DEMOUGEOT a été invité a participé à une projection/débat le 16 novembre 2017.

 

Près de 130 personnes ont pu visionné le documentaire "L'intelligence des arbres" basé sur le livre à succès de l'allemand Peter Wohlleben : "La vie secrète des arbres".

 

Suite à cela Pierre DEMOUGEOT a pu présenté Avenir Forêt, parler de  sylviculture irrégulière et animer une séance de questions/réponses sur les forêts en général.

 

Un grand merci pour l'accueil chaleureux de Christophe de La Fabrique et de Christiane et Luc qui travaillent les plantes en distillation.

0 commentaires

dim.

15

oct.

2017

Avenir Forêt a participé aux rencontres régionales sud-ouest du réseaux pour les alternatives forestières

Avenir Forêt a participé aux rencontres régionales du RAF qui se sont tenues à Ginals (82) les 13 et 14 octobre 2017 sur le site géré par l'association Vallée and co.

 

Ceci nous a permis de rencontrer de nouveaux partenaires, d'en revoir d'autres et de concrétiser des envies de travailler ensemble avec des modes de fonctionnements taillés sur mesure, notamment comme fournisseur de charpentiers à l'ancienne.

 

En effet ces artisans souhaitent pouvoir proposer à leurs clients du bois issu de sylviculture douce et respectueuse de la forêt.

A suivre...

0 commentaires

mar.

26

sept.

2017

Avenir Forêt a tenu un stand à la 3ème fête de la montagne limousine

Avenir Forêt comme l'année dernière était présent à l'occasion de la fête de la montagne limousine sur le plateau de Millevaches.

 

Organisée cette année à Nedde en Haute-Vienne, elle a permis à plusieurs milliers de personnes d'échanger sur une multitude de sujets, de pratiques, d'actions militantes, etc.

 

Nous avons pu participer à la table ronde sur la forêt et notamment contribuer au travail collectif réaliser sur un projet de groupement forestier écologique basé sur le plateau.

 

Sous les immenses séquoias, ce rassemblement a donné lieu à beaucoup de rencontres, au renforcement d'un noyau de forestiers convaincus par la futaie irrégulière et pleins d'autres choses encore.

 

Vivement l'année prochaine !

0 commentaires

sam.

16

sept.

2017

Avenir Forêt a participé à la journée du patrimoine de l'arboretum de La Jonchère (87).

Avenir Forêt était présent à l'occasion de la journée du patrimoine au domaine du Vignau à La Jonchère Saint-Maurice.

 

Organisée par l'association Pierres et Arbres en partenariat avec l'ONF qui gère l'arboretum, cet évènement regroupait des amoureux du bois et des vieilles pierres en tous genres.

 

Nous avons pu y tenir un stand et faire un certain nombre de rencontres intéressantes.

 

Encore merci aux organisateurs qui ont du jongler avec une météo capricieuse.

0 commentaires

jeu.

16

mars

2017

Avenir Forêt fête la journée internationale des forêts en partenariat avec le Rotary Club et des écoles du sarladais.

En partenariat avec le Rotary Club de Sarlat Périgord Noir, Avenir Forêt a profité de la journée internationale des forêts pour sensibiliser les petits et les grands aux écosystèmes forestiers et à la sylviculture irrégulière, douce et proche de la nature.

 

Ainsi une trentaine de personnes ont pu échanger avec les gérants lors d'une conférence-débat qui s'est tenu au cinéma Rex de Sarlat.

 

Puis nous avons planté plusieurs des arbres avec les écoliers de Daglan (Dordogne).

 

D'autres écoles ont également participé à l'opération.

0 commentaires

mar.

04

oct.

2016

Interview à Radio Vassivière lors de la fête de la montagne limousine.

Les 24 et 25 septembre se tenait la deuxième édition de la fête de la montagne limousine à La Nouaille dans la Creuse sur le plateau de Millevaches.

 

Plusieurs centaines de personnes ont pu échanger et partager lors de week-end festif et militant.

 

Avenir forêt a tenu un stand, Susanne BRAUN a participé à la table ronde "Quel avenir pour la forêt sur le plateau ?" et Pierre DEMOUGEOT a été interviewé par radio Vassivière qui avait un studio mobile en plein air.

 

De belles rencontres, quelques nouveaux associés et beaucoup d'énergie pour la suite.

Un grand merci aux organisateurs !

0 commentaires

sam.

01

oct.

2016

Avenir Forêt fait partie des projets du mouvement des Colibris

Avenir Forêt a inscrit sa démarche dans celle du mouvement des Colibris lancé par l'agroécologiste Pierre Rabhi.


Ainsi nous figurons sur la carte des projets soutenus par leur site dédié: "La Fabrique".

0 commentaires

ven.

15

juil.

2016

Avenir Forêt participe à la fête de la transition

Le tout nouveau "collectif transitions du Périgord noir" a organisé le dimanche 10 juillet à Carsac (Dordogne) la fête de la transition.

Cet évènement a intéressé plusieurs centaines de personnes qui ont pu échanger sur une vingtaine de stand présentant tous à leur manière une alternative au modèle actuel de développement.

Avenir forêt y tenait un stand et a pu y faire de belles rencontres dont au moins un nouvel associé.

Des conférences et tables rondes ont eu lieu sur divers sujets :
- impacts de l'homme sur la rivière Dordogne,
- création d'une monnaie locale dans le sarladais,
- avenir des taillis de châtaignier et de la forêt du Périgord noir en général.

Avenir Forêt a pu lors de cette dernière conférence faire une présentation du groupement et aborder un certain nombre d'idées avec son franc parlé habituel sur la forêt, les écosystèmes et la filière forêt-bois.

Malgré la chaleur une cinquantaine de personnes ont suivi les débats et posé des questions pertinentes sur ce sujet central pour la biodiversité française.

programme Fete de la transition.pdf
Document Adobe Acrobat 463.7 KB
0 commentaires

ven.

20

mai

2016

Obtention par la gérance du statut de gestionnaire professionnel (GFP)

Pierre DEMOUGEOT a obtenu le 12 avril 2016 le statut de gestionnaire forestier professionnel. Ce statut, délivré par la Direction Régionale de l'Alimentation de l'Agriculture et de la Forêt (DRAAF) sur avis technique du Centre Régional de la Propriété Forestière (CRPF), valide des compétences et une expérience en termes de gestion forestière. Ceci permet également de figurer sur la liste officielle des GFP de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.

Avenir Forêt se félicite de ce statut qui valide le sérieux du travail accompli et permet une reconnaissance officielle aux yeux du grand public.

Statut de GFP de Pierre DEMOUGEOT
Gestionnaire Forestier Professionnel.pdf
Document Adobe Acrobat 647.0 KB
Liste des gestionnaires forestiers professionnels de la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes
Liste régionale des GFP.pdf
Document Adobe Acrobat 34.5 KB
0 commentaires

lun.

11

avril

2016

Fête des faucheurs du Lot

Avenir Forêt était présent à la fête des faucheurs du Lot qui s'est tenue les 2 et 3 avril dans le village du Bourg. Le groupement y a tenu un stand qui a vu passé plus de 3.000 personnes sur le week-end. Beaucoup de belles rencontres et de riches discussions forestières. Merci à l'organisation, compétente et conviviale.

Nous avons aussi fait un crochet par l'atelier associatif "l'Amis Bois" sur la commune voisine d'Assier qui présentait différents travaux originaux et divers (charpente, meubles, etc).

0 commentaires

mer.

06

janv.

2016

Rencontres du RAF autour de l'achat et de la gestion collective de foncier

Fin novembre le domaine St-Laurent à Cluny (71) a accueilli un atelier du réseau des alternatives forestières (RAF). Le groupement forestier Avenir Forêt y a été convié en tant que témoin afin de partager son expérience en termes d'achat et de gestion collective de foncier forestier. Ces quelques jours de travail en petits groupes thématiques ont permis d'échanger avec d'autres structures, chacune ayant ses particularités. De la bonne humeur, de l'ouverture d'esprit, des idées,  un cadre et un accueil remarquable nous ont permis d'étoffer notre réseau et même de faire la connaissance d'une personne qui nous a rejoint comme associé.

Deux émissions de Radio Zinzine ont été consacrées à cet atelier.

0 commentaires

dim.

13

sept.

2015

Rencontres avec le collectif de charpentiers à l'ancienne : CopeauXcabanas

Le 29 août 2015, le collectif de charpentiers à l'ancienne CopeauXcabanas installé aux Eyzies de Tayac (Dordogne) organisait une grande rencontre nationale d'échanges autour d'un chantier collectif de construction d'un abri pour la future forge du lieu.


A cette occasion les organisateurs ont eu la bonne idée d'associer des acteurs de l'amont de la filière forêt-bois et nous ont sollicité au travers du réseau pour les alternatives forestières (RAF) pour présenter la gestion forestière en général et le groupement forestier Avenir Forêt en particulier.

Nous avons donc fait une petite balade en forêt le matin avec une cinquantaine de personnes afin de s'immerger dans notre sujet. Une prise de son a été réalisée et est téléchargeable ci-dessous au format mp3.

sortie forêt matin.mp3
Fichier Audio MP3 50.7 MB

L'après-midi nous avons pu présenter le groupement lors d'une conférence devant une trentaine de personnes aboutissant à un débat constructif sur les circuits courts et les éventuelles collaborations directes entre propriétaires forestiers et utilisateurs. La présentation du groupement a pu être enregistrée en vidéo téléchargeable au lien ci-dessous.

0 commentaires

ven.

15

mai

2015

Avenir Forêt à l'honneur par une fiche action de l'initiative ClimAcop21 (AgroParistech)

Fiche action climAcop21 Avenir Forêt
La fiche action est téléchargeable ici.
fiche-projet-climacop21-avenir-foret.pdf
Document Adobe Acrobat 378.0 KB
0 commentaires

mer.

25

févr.

2015

Participation à "Alternatiba 89"

Nous avons accepté l'invitation d'un ami à participer aux rencontres des alternatives "Alternatiba 89" qui se dérouleront le 4 juillet à Joigny dans l'Yonne. Nous aurons la chance d'intervenir dans la table ronde sur la forêt et tiendront aussi un stand toute la journée.

Lien vers la présentation de la Table ronde sur la forêt.

L'enregistrement et le compte-rendu de cette table ronde ci-dessous.
http://yonnelautre.fr/spip.php?article9272

https://www.mixcloud.com/Yonnelautre/foret-40715/


Hélas, nous avons du y renoncé en dernière minute.

Interview aux organisateurs d'Alternatiba89:

Pierre Demougeot, vous faites la promotion d'Avenir Forêt. De quoi s'agit-il?

 

Avenir Forêt est un groupe de particuliers qui ont mis de l’argent en commun afin d’acheter des forêts et de les gérer de manière écologique. Ce groupe s’est construit sous l’impulsion de Pierre DEMOUGEOT et Susanne BRAUN, couple franco-allemand d’ingénieurs forestiers. Ainsi Avenir Forêt pratique une sylviculture qui évite de passer par un stade de « coupe rase » ou « coupe à blanc » et mets en œuvre un cahier des charges techniques afin de préserver les sols, la diversité et les écosystèmes (1). Concrètement Avenir Forêt réalise la gestion des forêts comprenant les inventaires (réalisation des plans de gestion), les martelages (marquages des arbres à couper), l’organisation des chantiers (coupes, pistes, etc) et la vente des bois aux scieries.

Crée fin 2013, Avenir Forêt connaît un succès certain avec aujourd’hui plus d’une trentaine d’associés, 500 000 euros de capital social et 70 hectares de forêts réparties entre le Limousin et l’Auvergne. Avenir Forêt est juridiquement constitué en tant que « groupement forestier » soit une société civile immobilière à but non commercial. Ceci comprend des parts sociales, des assemblées générales et la gérance assurée par les fondateurs. Nous sommes actuellement à la recherche d’une quatrième forêt à acheter.

Les associés partagent tous une vision éthique de leur investissement dans une richesse réelle qu’ils maîtrisent et qui est bonne pour l’environnement. Au-delà, des défiscalisations, des objectifs de transmission et de diversification de leurs patrimoines dans un placement « refuge » peuvent s’ajouter et fondent la plupart des motivations des associés pour faire partie du groupement.

D’un point de vue social, Avenir Forêt constitue une alternative citoyenne à l’industrialisation systématique de la filière forêt-bois qui poussent certains propriétaires à se désintéresser de leurs forêts par défaut ou par dépit suite à de mauvaises expériences avec des acteurs de la filière (coopératives, exploitants, etc). Ce mode d’achat et de gestion collectif de forêts est reproductible par d’autres. Avenir Forêt participe activement au réseau pour les alternatives forestières(2) (RAF) qui fédèrent au niveau national les acteurs alternatifs du secteur forestier.

Sur un plan plus large, Avenir Forêt a aussi été crée dans un esprit de démocratisation et de réappropriation conviviale de l’accès à la propriété forestière pour des personnes qui ne pourrait pas le faire seules techniquement ou financièrement. Le groupement mets donc l’accent sur des rencontres annuelles en forêt et sur le site Internet (www.aveniforet.com) qui sont le support à une transparence et à une vulgarisation de la sylviculture écologique envers les associés.

(1) Cahier des charges :

http://www.avenirforet.com/pr%C3%A9sentation/cahier-des-charges/

 

Sylviculture écologique :

http://www.avenirforet.com/2015/01/28/la-sylviculture-irr%C3%A9guli%C3%A8re-une-gestion-foresti%C3%A8re-%C3%A9cologique/

 

(2) http://www.reseau-relier.org/La-charte-du-RAF

 

Les tenants d'une sylviculture bien plus mécanisée et plus industrialisée dénoncent une sous-utilisation de la forêt française, une balance commerciale négative en ce qui concerne le bois sciage, une possibilité de création d'emplois dont on se priverait. Que leur répondez-vous?

 

D’abord ces personnes représentent clairement l’aval de la filière c’est-à-dire la transformation du bois (scieurs, papetiers, coopératives qui sont liées à eux, etc). Ils agissent à des échelles de temps beaucoup plus restreintes (le marché du bois varie sur quelques années) que l’amont de la filière (gestionnaires forestiers) qui travaille sur 50-150 ans. De ce fait ils réclament plus de bois pour alimenter leurs outils de production qui devraient selon eux être toujours plus imposants afin d’être plus efficaces et plus compétitifs. Cela est vrai pour les scieries, les unités de bois énergie ou encore les papetiers. Pour autant ce sont des affirmations d’administrateurs qui oublient à dessin que 25% des forêts françaises sont des très petites parcelles (moins de 4 ha) (1) qui sont de facto des réserves intégrales du point de vue des bois car non gérées par leur propriétaires. Le coût de transaction pour chercher et motiver ces propriétaires pour couper leurs bois est énorme et personnes ne veut ni ne peut actuellement le payer. Du coup ces discours sont des éternelles lamentations des gros transformateurs, mendiant des subventions et se répétant de loi forestière en loi forestière tous les dix-quinze ans. La très mauvaise réputation des acteurs de la filière qui « détruisent les chemins font des ornières de 50 cm et arnaquent les particuliers qui n’y connaissent rien » participe également à cet état de fait.

(1) http://agreste.agriculture.gouv.fr/IMG/pdf/primeur306.pdf

 

 

Quelles doivent être selon vous les principales raisons de renoncer aux mauvaises pratiques de sylviculture actuelles ?

 

Les raisons principales sont la préservation des sols forestiers donc des écosystèmes forestiers qui sont le vrai capital productif dont nous disposons et qui assurent la bonne qualité des eaux souterraines. Je vais développer cet aspect dans le paragraphe ci-dessous. D’autres raisons plus court termistes sont également importantes : une meilleure résistance aux aléas climatiques et sanitaires. Il suffit de constater les dégâts beaucoup plus importants qui sont constatés dans les monocultures lors des tempêtes (Klaus, 1999) ou lors d’attaques d’insectes xylophages comme les scolytes. Ce sont des principes évidents du point de vue de la science écologique que les humains n’ont pas encore intégrés dans leurs pratiques principalement guidées par l’efficacité technique à court terme. Mais la forêt est un domaine qui se réfléchit à 50-100 ans et nous devrions faire preuve de plus de bio-mimétisme dans nos pratiques.

 

« Imiter la nature, hâter son œuvre. » Louis Parade (1802-1865), Directeur de l’école nationale des eaux et forêts de Nancy.

 

Une forêt est un écosystème très riche du fait du grand potentiel d’habitats qu’il possède. En effet, les arbres qui le structurent permettent à cet écosystème de se développer en hauteur sur plusieurs dizaines de mètres. Donc le volume et la diversité des habitats disponibles pour les différents organismes vivants (végétaux, animaux, champignons, bactéries, etc) sont d’autant plus grands. Comme la plupart des écosystèmes terrestres, son véritable capital est son sol (« terre » présente entre la roche et la surface) qui fait figure de réserve de matière organique et lui fourni une résistance aux éventuels accidents qui peuvent survenir (incendie, tempête, sècheresse). Ce sol qui peut parfois mettre des milliers d’années à s’accumuler, a besoin pour se maintenir en bon état de la végétation qui le recouvre. Ainsi les racines tiennent le sol, les végétaux et les feuilles le protègent du ruissellement et de l’érosion, la forêt maintien un microclimat sous la canopée des arbres. En effet, en forêt il ne fait jamais vraiment sec et il n’y a jamais vraiment de vent.

 

Après cette introduction très simplifiée de ce qu’est un écosystème forestier, vous comprenez facilement l’importance cruciale de garder constamment des arbres sur pied sur une parcelle forestière et de ne jamais « mettre à nu » le sol forestier. C’est-à-dire de ne jamais avoir de période où tous les arbres sont coupés (« coupe rase » ou « coupe à blanc »). Cette pratique est extrêmement nuisible bien que transitoire. Vous imaginez bien qu’entre « avant » et « après » cette coupe, l’écosystème est radicalement détruit et souvent complètement remplacé par un écosystème différent et pas forcément adapté. Par exemple cela peut-être une plantation pure de résineux sur une grande surface (uniquement des arbres de la même espèce de pin). Certes d’autres espèces d’êtres vivants s’y trouveront fort aise mais la diversité et le sol s’en trouveront très affaiblis.

 

Ce modèle productiviste consiste dans le pire des cas à couper tous les arbres sur une grande surface, à détruire les souches, à broyer le sol sur 20 cm, à planter en ligne des plants (petits arbres) élevés en pépinière puis à entretenir (broyer) régulièrement entre les lignes de la plantations, etc. Ce modèle est donc évidemment très créateur d’emploi (à chaque étape) et est logiquement très largement promu. Il est à noter tout de même que ce modèle à été banni dans les forêts publiques allemandes depuis plus de 20 ans…

 

 

Votre résistance, votre alternative, n'est-elle pas vaine ? Ou au contraire, pensez-vous que nous pouvons espérer faire front et sauver nos forêts, si peu que nous nous mobilisions ?

 

Avenir Forêt est une expérience reproductible et n’importe quel groupe de particuliers peut travailler avec un professionnel ayant une sensibilité écologique pour gérer la forêt qu’ils auraient acheté. Nous-mêmes et d’autres acteurs disponibles dans le réseau des alternatives forestières (RAF) sont prêts à les conseiller et les aiguiller vers des personnes ressources compétentes et sensibles à l’écologie. De manière encore plus simple, tous les propriétaires de forêts actuels pourraient très bien demander à leur gestionnaire d’éviter les coupes rases et de suivre un cahier des charges comme il en existe avec les certifications « Forest Stewardship Council » (FSC) par exemple. Depuis près de 10-20 ans tous les ingénieurs et techniciens forestiers formés en France sont parfaitement capables de mettre en œuvre une gestion dite « écologique » de la forêt. Souvent c’est bien le manque d’intérêt qui laisse le champ libre à des acteurs peu scrupuleux et une fois les arbres coupés il est trop tard pour s’en soucier… Les propriétaires sont souverains et peuvent tout à fait changer les choses à condition de s’y intéresser.

En ce qui concerne les forêts françaises :

-          30% sont sous gestion publique (forêts domaniales de l’état ou communales) et même si la pression financière est terrible sur les agents de l’Office nationale des forêts (ONF), il faut reconnaître que cette partie de la forêt est globalement bien gérée et que les principes écologiques diffusent progressivement dans l’ensemble de l’administration et deviennent la norme.

-          25% sont des forêts de moins de 4 ha qui sont pour la plupart à l’abandon car trop petites pour être rentables à exploiter, ce qui crée de facto une mosaïque de parcelles assimilables à de la réserve intégrale du point de vue des coupes. Ceci produit une inertie et un maillage sur tout le territoire qui est à mon sens très positif pour les écosystèmes, les habitats et la biodiversité en général.

-          45% restants sont effectivement gérés de manière discutable sur le plan écologique. Pour autant ce sont aussi ces parcelles regroupant une certaine surface qui sont les plus susceptibles de voir leur gestion changer avec l’arrivée d’une génération de propriétaires « héritiers » plus intéressés et sensibilisés par l’écologie. Les centres régionaux de la propriété forestière (CRPF) ont des techniciens sur tout le territoire qui peuvent aussi les aiguiller vers des démarches respectueuses des écosystèmes. Il est à noter que des phénomènes contre intuitifs se produisent actuellement avec par exemple un fort lobby de certains papetiers pour convertir les propriétaires à la certification FSC du fait de la forte demande des marchés d’Europe du nord.

-          A cela on peut rajouter de grandes surfaces de « pseudo-forêts » comme les Landes ou le plateau de Millevaches qui sont des espaces originellement non forestiers et où le « combat » pour la biodiversité est somme toute assez relatif. C’est un grand débat que je ne vais pas aborder en profondeur ici sur la « naturalité » de ces espaces.

 

Voilà pourquoi de mon point de vue il y a beaucoup de raisons de voir le futur de la forêt française de manière positive. Il y a certes beaucoup de choses à améliorer mais certainement pas une « forêt française à sauver ».


La forêt pourra-t-elle « tenir » face aux changements climatiques et quelles seraient les meilleures façons de l'y aider ?

Le mieux pour faire face à d’éventuels changements climatiques à la hausse ou à la baisse est de disposer d’écosystèmes résistants ou résilients. Pour ce faire il faut que les essences forestières soient adaptées à leur terrain (au sol/ au climat) pour faire face à la sécheresse par exemple, les inondations fréquentes, des gelures, la neige etc. Cela nécessite une connaissance des terroirs (géologie, pédologie, climatologie, végétation, hydrologie, etc.) pour favoriser les bonnes essences, les plus proches d’un écosystème naturel (sans impact de l’être humain). Le but est d’obtenir des écosystèmes fonctionnels et relativement diversifiés au niveau des essences d’arbres et des habitats. En effet une grande biodiversité composant des peuplements d’arbres mélangés permet d’avoir un volant de possibilités plus large en terme de sylviculture pour réagir face à des changements climatiques et à leurs éventuelles conséquences sanitaires sur la prolifération de maladies ou de ravageurs. Les individus d’espèces autochtones issus de régénération naturelle sont des patrimoines génétiques précieux qui ont interagit avec leur environnement durant leur histoire génétique et durant leur croissance.


Peut-on encore rejoindre Avenir Forêt et comment ? Aidez-vous à la formation des personnes motivées d'autres régions et comment ?

Avenir Forêt est ouvert aux particuliers qui adhèrent aux principes et à l’état d’esprit du groupement. Pour entrer au capital il suffit de visiter le site Internet (www.avenirforet.com) et d’y prendre contact avec nous. Nous serions enchanter de pouvoir conseiller d’autres personnes ou structures similaires.  Le cadrage juridique par exemple peut être subtil à rédiger selon les situations (nos statuts sont en libre accès sur le site). De même le monde de la forêt en tant qu’écosystème ou en tant que filière professionnelle nécessite quelques bases pour se lancer en évitant des écueils classiques. Pour l’instant nous témoignons de notre expérience en espérant stimuler des envies. Cela peut prendre place dans le cadre familial, associatif ou encore au sein d’un groupe d’amis. Nous nous occupons également des forêts pour d’autres propriétaires forestiers qui souhaitent que leur forêt soit gérée de manière écologique. A termes nous avons le projet sur demande de réaliser des formations forestières multiapproches d’un week-end à destination de particuliers ou de personnes souhaitant se lancer dans un projet forestier.

0 commentaires

sam.

14

juin

2014

Rencontres des alternatives forestières

Avenir forêt témoin des rencontres pour les alternatives forestières

 

Avenir forêt est intervenu comme témoin principal dans un des ateliers des rencontres pour les alternatives forestières intitulé "Achat et gestion collective de forêts".
Cet échange a été fructueux et nous a permis de discuter avec des personnes intéressantes, de rassembler des informations utiles et opérationnelles ainsi que de rencontrer un nouvel associé.

Les actes de cet évènement sont téléchargeable ci-dessous et l'article concernant notre atelier figure sur la troisième double-page du document.

 

Actes des rencontres du réseau des alternatives forestières
Fichier pdf du compte rendu des rencontres.
ActesBibracte.pdf
Document Adobe Acrobat 14.2 MB
0 commentaires

sam.

05

oct.

2013

Rencontres alternatives forestières

 

Le groupement forestier Avenir Forêt a été invité aux rencontres alternatives forestières du 3 au 5 octobre 2013 à Bibracte (Bourgogne). Cet évènement organisé par le réseau pour les alternatives forestière (composante du réseau RELIER) présentait un atelier sur la thématique de "la création d'un collectif d'achat et de gestion des forêts".

 

Le groupement forestier Avenir Forêt a été convié comme témoin principal de cet atelier afin d'y présenter sa démarche et d'échanger avec d'autres personnes ou collectifs souhaitant se lancer. Les nombreuses rencontres très enrichissantes ont permis à Avenir Forêt de s'y faire connaître. Cerise sur le gâteau, parmi l'auditoire une personne convaincue par l'esprit et le sérieux du groupement deviendra peu de temps après un associé à part entière d'Avenir Forêt.

 

Programme des rencontres alternatives forestières
Programme des rencontres alternatives forestières
Programme des ateliers.
Programme des ateliers.
0 commentaires

dim.

15

sept.

2013

Foire forestière sud Dordogne

Article de presse.
Article de presse.

Le groupement forestier Avenir Forêt était présent à la foire forestière bisannuelle du sud Dordogne qui s'est déroulée le samedi 14 septembre 2013 à Belvès. Cet évenement a été l'occasion de nombreuses rencontres et a permis de se faire connaître du milieu professionnel et du grand public.

De plus, cette journée a permis de rencontrer un couple de personnes qui deviendront quelques temps plus tard de nouveaux associés d'Avenir Forêt.

Le groupement forestier Avenir Forêt a tenu un stand toute la journée et a pu toucher une centaine de personnes.
Le groupement forestier Avenir Forêt a tenu un stand toute la journée et a pu toucher une centaine de personnes.
0 commentaires

Coordonnées

Coulié
19270
Sainte-Féréole

avenir.foret@gmail.com


06 44 75 37 22

Réseaux sociaux

Partagez !